Prix Konishi pour la traduction de manga japonais en français

Chaque année, plus de 1500 volumes de manga originaires du Japon sont traduits du japonais vers le français et, depuis maintenant plusieurs années, le manga japonais représente environ 40% des publications de bande dessinée sur le marché français. L’introduction progressive du manga japonais dans l’Hexagone au cours des années 90 et sa phénoménale ascension n’auraient pas été possibles sans la passion et le professionnalisme des traducteurs francophones de manga.

De par la qualité de leur travail motivé par un intérêt profond pour l’éclectisme des histoires venues du Japon, les traducteurs et traductrices jouent non seulement le rôle de passeurs vers la culture et la civilisation japonaises, mais aussi de guides, de cartographes d’un univers à explorer et à redécouvrir en permanence.

Conscientes de l’importance de la traduction dans le succès du manga japonais en France et décidées à amplifier son développement, l’Ambassade du Japon en France et la Fondation Konishi sont heureuses d’annoncer la création du Prix Konishi de la traduction de manga japonais en français, qui rejoint ainsi le Prix Konishi de la traduction littéraire franco-japonaise.

La première édition de ce Prix Konishi de la traduction de manga japonais en français récompensera la traduction d’un titre publié entre octobre 2015 et septembre 2017. L’annonce du lauréat de ce prix s’effectuera durant le Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême fin janvier 2018.

© Patrick Honnoré

Blog

Les onomatopées dans le manga – Interview de Xavier Hébert

Xavier Hébert 2017

Interview exclusive de M. Xavier Hébert, membre du Groupe de Recherche sur le Neuvième Art (Paris-Sorbonne), enseignant la narration visuelle à l’école de manga Eurasiam et traducteur.
Les différences entre traduction d’œuvre littéraire japonaise en français et traduction de manga japonais en français sont nombreuses, mais une des plus évidentes visuellement concerne la traduction des onomatopées

Continuer la lecture de « Les onomatopées dans le manga – Interview de Xavier Hébert »